7 planètes où il serait possible de vivre lorsque la Terre n’existera plus

Dans le futur nous serons tous des extraterrestres ! C'est une certitude, la Terre étant amenée à disparaître un jour ou l'autre. Nos jours sur cette planète sont donc comptés. Mais fort heureusement, il existe bon nombre de planètes, en-dehors de notre système solaire, qui sont similaires à la notre. Pour cela, il faut qu'elles répondent à trois critères principaux. Caractéristiques qui ont été déterminées par le laboratoire "d'habitabilité planétaire" de l'université de Porto Rico à Arecibo. Le site Business Insider récapitule ces critères et dresse une liste des dix planètes où les hommes pourraient se réfugier.

Tout d'abord, pour qu'une planète soit considérée comme habitable, il faut que son étoile ne soit ni trop chaude, ni trop froide, comme notre Soleil en somme. Dans cette optique, une température comprise entre 4 000 et 7 000°C est indispensable. Ensuite, il faut logiquement que cette planète se trouve dans la zone habitable. Celle-ci est en réalité une région orbitale où l'eau reste à l'état liquide. Enfin, il faut que celle-ci soit dense et non gazeuse. Il faut donc qu'elle soit essentiellement rocheuse. 

Dès lors, le laboratoire d'habitabilité a établi une liste de ces planètes en fonction de leur similitude avec la Terre, prenant la taille, la masse et la distance de leur étoile hôte en considération.

Kepler-69C

Il s'agit d'une exoplanète confirmée de type Super-Terre. Elle est située à 2 700 années-lumière du système solaire et a été découverte par des astronomes affiliés à la mission Kepler. Son existence a été confirmée le 18 avril dernier. Cette exoplanète est 70% plus grande que la Terre et elle se trouve dans la zone habitable. Elle tourne en orbite tous les 242 jours autour de son étoile, qui ressemble fortement à notre Soleil. Cependant, à l'heure actuelle, la découverte est trop récente pour récolter suffisamment d'informations au sujet d'une éventuelle vie sur place. Mais, à en croire les scientifiques, Kepler-69C est une "parfaite candidate pour abriter de la vie extraterrestre".

10. Kepler-69c

NASA Ames/JPL-Caltech

Gliese-581d

Découverte le 23 avril 2007, cette exoplanète appartient au système planétaire de l'étoile Gliese 581. Elle est située à quelque 20,3 années-lumière de la Terre, dans la constellation de la Balance. Selon une équipe du Laboratoire de météorologie dynamique de l’Institut Pierre-Simon Laplace à Paris, il pourrait y avoir de la vie sur cette planète, celle-ci se trouvant dans la zone habitable, et la présence éventuelle d'un océan confirment cette possibilité. Selon ces chercheurs, "si Gliese 581d se révélait effectivement habitable, ce serait un endroit bien étrange à visiter : son atmosphère dense et son épaisse couche nuageuse plongerait la surface dans une pénombre rougeâtre et la gravité y serait double de celle de la Terre".

HD-40307 g

Selon Wikipedia, il s'agit d'une planète extrasolaire de type Super-Terre orbitant dans la zone habitable de l'étoile HD 40307. Elle est située à 42 années-lumière de la Terre dans la constellation australe du Peintre et a été découverte le 28 octobre 2012. Bien que la planète représente au moins sept fois la masse de la Terre, les scientifiques pensent qu'elle pourrait posséder un climat semblable à celui de la Terre car elle orbite autour de son étoile parente à une distance qui est similaire à la distance entre la Terre et le Soleil.  Selon Hugh Jones, de l'université du Hertfordshire en Angleterre, "l'orbite plus longue de la nouvelle planète signifie que son climat et son atmosphère pourraient être appropriés pour supporter la vie". La gravité, en revanche, est plus importante : 1,9 fois celle que nous connaissons sur Terre.

8. HD-40307 g

University of Hertfordshire

Gliese-163C

Selon Busines Insider, cette exoplanète potentiellement habitable a été découverte en septembre 2012 par une équipe internationale d'astronomes, à l'aide du télescope de l'Observatoire européen austral au Chili.  Elle se trouve à environ 50 années-lumière de la Terre. Il s'agirait d'une super-Terre gravitant dans la zone habitable autour de son étoile Gliese 163, une naine rouge située dans la constellation de la Dorade. Sa masse est presque sept fois supérieure à celle de la Terre. En revanche, elle met seulement 26 jours pour tourner en orbite autour de son étoile. Selon Futura Sciences,"si son atmosphère est similaire à celle de la Terre, sa température moyenne serait d’environ 60 °C. C’est trop pour des organismes complexes similaires à ceux connus sur notre planète mais cela reste acceptable pour certains des extrêmophiles microbiens vivant sur Terre".

Kepler-62f

Selon Wikipedia, il s'agit d'une exoplanète de type Super-Terre, en orbite autour de l'étoile Kepler-62 située à 1 200 années-lumière de la Terre. Elle est la planète la plus éloignée de son étoile parmi les cinq planètes de ce système découvertes le 18 avril 2013 par le télescope spatial Kepler. Cette planète possède un rayon 1,41 fois supérieur à celui de la Terre. Ce qui en fait la planète la plus semblable à la Terre en taille  à se trouver dans une zone habitable. De plus, une étude de modélisation développée dans l'Astrophysical Journal indique qu'il est vraisemblable que la planète soit entièrement recouverte d'un océan.

6. Kepler-62f

NASA Ames/JPL-Caltech

Tau Ceti e

Découverte le 18 décembre 2012, cette exoplanète serait située à 12 années-lumière de la Terre dans la direction de la constellation méridionale de la Baleine. Toutefois, selon le site Ciel et espace,  son existence reste encore à confirmer à l'heure actuelle.  Selon Futura Sciences, elle recevrait 60 % de luminosité de plus que la Terre, ce qui impliquerait une température moyenne de 70 °C si son atmosphère était de composition similaire à la nôtre. Si la vie s'y est développée, il pourrait alors plutôt s'agir d'organismes extrêmophiles de type thermophiles (aimant la chaleur).

Kepler-22b

Il s'agit de la première planète découverte par le télescope spatial Kepler dans la zone habitable d'une naine jaune. Cette exoplanète a été découverte par la NASA le 5 décembre 2011. Elle se trouve a plus de 600 années-lumière de la Terre et est presque deux fois plus grande que notre planète. Sa période orbitale est de 290 jours, ce qui rend les conditions de vie sur la planète semblables à celles de la Terre. Son étoile hôte est dans la même classe de notre soleil, mais légèrement plus petite et plus froide. La Nasa estime qu'il est possible que les conditions existent en surface ou dans l'atmosphère pour que cette exoplanète permette l'existence d'eau liquide, ce qui place cet astre dans la  zone habitable de son étoile parente.

Catégorie: 

<< Page Précédente : listing Article paranormal | Retour accueil : tout l'univers du paranormal >>